SharePoint 2013 – Le Service Pack 1 (SP1) est sorti

Microsoft a produit le 1er Service Pack (SP1) de la mouture 2013 de SharePoint. En plus d’amener de nouveaux correctifs, ce Service Pack inclut tous les Cumulative Updates émis jusqu’en Décembre 2013 ainsi que tous les Public Updates émis jusqu’en Janvier 2014. On retrouve des correctifs pour la majorité des fonctionnalités de SharePoint. Les Service Packs (SP1) des divers produits de la famille Office, y compris SharePoint, sont disponibles via ce lien

Microsoft se positionne enfin sur les formulaires InfoPath et SharePoint

Le groupe Office de Microsoft vient de publier sa position sur les formulaires InfoPath et SharePoint dans cet article. Les éléments clés à retenir:

  • Microsoft veut une technologie de formulaires électroniques qui supportera plusieurs produits (ex. Word, Access, etc.) et plusieurs types d’unités mobiles
  • InfoPath n’est pas apte à répondre à ces considérations. La version 2013 est donc la dernière version du produit InfoPath pour la version Desktop du produit et pour la version InfoPath Form Services
  • InfoPath Form Services utilisé dans un contexte d’Office 365 n’est pas concerné par le point précédent. Un avis ultérieur sera annoncé
  • Des détails plus précis sur la migration et la nouvelle technologie seront publiés dans Q4 de 2014

 

OneDrive – Le service de stockage dans le nuage de Microsoft

Microsoft nous présente OneDrive, son service de stockage de données dans le nuage. Auparavant connu sous le nom de SkyDrive, le changement de nom est d’abord fait pour résoudre une dispute légale mais aussi pour refléter la volonté de Microsoft de revoir et d’améliorer l’offre de Microsoft en termes de stockage dans le nuage. Pour plus de détails sur la vision de Microsoft, je vous invite à consulter le blogue OneDrive de Microsoft. Pour les utilisateurs actuels de SkyDrive et SkyDrivePro, rien ne change et l’évolution du service se fera de façon transparente.

Considérations de performance pour la fonction Réseautage social d’entreprise dans SharePoint 2013

Microsoft a publié récemment un guide vous permettant de comprendre les considérations de performance liées à l’utilisation de la fonctionnalité Réseautage Social d’Entreprise pour SharePoint 2013. L’article décrit en détails un essai de charge pour les fonctionnalités du volet Social ainsi que les conclusions à tirer de ces essais avec trois types de charge (10,000 usagers, 100,000 usagers et plus de 500,000 usagers).

Les grandes conclusions de cet article sont les suivantes:

  • Utilisation de disques physiques séparés pour la base de données des Profils (Profile DB)
  • Attribuer beaucoup de mémoire RAM (12 Gb) aux serveurs frontaux (WFE) pour supporter l’application de service User Profile
  • Attribuer beaucoup de mémoire RAM (12 Gb) aux serveurs contenant la cache distribuée

Tous les détails de cet essai se trouvent dans cet article publié sur MSDN.

 

 

Utilisation de VHD sous Hyper-V / Windows 8 Pro et Ent

Avant l’installation de Windows 8 Enterprise, je disposais de plusieurs VMs sous forme de VHD qui avait été créés avec Windows 7 en disque virtuel.  J’utilisais la fonction Boot From VHD pour démarrer l’une de ces machines virtuelles pour faire mes essais et démonstrations de SharePoint Server 2010. Plusieurs heures de configuration ont été investies dans cette machine et je voulais vraiment être en mesure de la réutiliser. Avec l’avènement de Windows 8, la fonction Hyper-V qui était auparavant disponible sous Windows Server, est maintenant offerte comme fonctionnalité sous Windows 8 Pro et Entreprise. Cela nous permet donc de gérer et démarrer plus d’une machine virtuelle, ce qui sera très pratique pour SharePoint 2013. Nous sommes ainsi plus près de la réalité surtout dans un contexte de ferme SharePoint. J’ai donc tenté d’utiliser mes machines sous en format VHD de Windows 7 sous Hyper-V de Windows 8 et j’ai vécu le problème suivant.

Au démarrage d’une nouvelle machine virtuelle créée et configurée pour utiliser le fichier VHD provenant de mon environnement Windows 7, j’ai reçu un message d’erreur spécifiant que la machine n’était pas Bootable. En BINGNANT, plusieurs recettes ont été proposées. Après de multiples essais et erreurs, accompagnés de périodes de découragement étant donné les efforts investis dans ma VM de démonstration de SharePoint 2010, j’ai finalement trouvé la recette qui, à date, à fonctionner pour toutes mes VMs créées sous Windows 7 en mode Boot from VHD. Voici donc les étapes principales à réaliser:

  1. Sous l’ordinateur hôte (en l’occurrence Windows 8 Pro ou Ent), il faut attacher le disque virtuel en utilisant le gestionnaire de disques
  2. Une fois le disque attaché, il faut déclarer la partition de ce disque comme étant Active en sélectionnant la partition, clic-droit et Marquer la partition comme active
  3. On détache ensuite le disque virtuel et se positionnant sur le disque et non pas sur la partition, clic-droit et détacher disque virtuel. On quitte le gestionnaire de disque
  4. On monte ensuite le fichier .VHD en sélectionnant le fichier dans l’Explorateur de fichiers puis en faisant un clic-droit, on choisit la commande Monter. Windows 8 offre maintenant cette fonction en mode natif ce qui fait que nous n’avons plus besoin d’utilitaire comme MagicISO ou autre. Il faut noter la lettre du lecteur que Windows assignera car elle sera utilisée dans une prochaine étape
  5. On démarre une fenêtre de commande en mode Administrateur
  6. La commande suivante doit alors être utilisée: C:\Windows\System32\bcdboot C:\Windows /s lettre du lecteur ou réside le fichier VHD. Par exemple, si Windows a assigné la lettre H: à mon fichier VHD que j’ai monté, la commande se lira: C:\Windows\System32\bcdboot C:\Windows /s H:
  7. On démonte ensuite le fichier VHD en utilisant la commande Éjecter… via l’Explorateur de fichier. Dans mon exemple, on éjectera donc le disque H:

Notre fichier VHD est maintenant Bootable et peut être démarré via Hyper-V.  Je vous suggère de démarrer la machine virtuelle, de vous y connecter et d’installer immédiatement les services d’intégration via le menu Action de Hyper-V. Il ne reste maintenant qu’à disposer d’un poste de travail assez robuste en matériel pour supporter plus d’une machine virtuelle de type SharePoint.

SharePoint Foundation 2013 – Version française

La version française de SharePoint Foundation 2013 est maintenant disponible!  On peut l’obtenir via ce lien. J’ai débuté les essais avec la version anglaise en mode stand-alone sur un seul serveur et il faut absolument disposer d’un contrôleur de domaine (DC) pour réussir à compléter avec succès l’installation.  S’il n’y en a pas, l’installation est incomplète mais on peut tout de même démarrer Central Administration et créer quelques sites mais la recherche ne fonctionnera pas.

Revue – Working with Microsoft FAST Search Server 2010 for SharePoint : Mikal Svenson : Microsoft Press

Ce livre, écrit par trois auteurs : Mikael Sveson – MVP SharePoint Server, Marcus Johansson et Robert Piddocke, couvre une multitude de volets liés au produit de recherche FAST de Microsoft dans un environnement SharePoint 2010. On y retrouve de l’information sur le déploiement, la gestion du produit et, plus qu’intéressant, un volet sur le développement de solutions basées sur FAST. On y présente aussi deux scénarios qui servent d’exemples pour appuyer et démontrer les concepts: une solution de type Intranet et une solution de type e-commerce. Il est destiné à une audience intermédiaire technique car une bonne connaissances de PowerShell, de Microsoft C# et de SharePoint est nécessaire.

Ce qu’il y a d’intéressant, c’est que l’on y fait une anatomie d’un moteur de recherche en expliquant toutes les étapes liées à l’indexation de contenu, incluant même des diagrammes de séquence pour montrer le flux des interactions entre les composants. On présente aussi l’architecture du produit, son positionnement dans une ferme SharePoint et le rôles des serveurs dédiés à la recherche qui sont au nombre de quatre: Collecte du contenu, Traitement des items, Recherche et Administration. Il y a aussi un chapitre complet sur le déploiement autant dans un contexte de développement que dans un contexte de production ainsi qu’un chapitre sur l’administration.

La grande valeur de ce livre se trouve dans la deuxième partie qui traite des possibilités de développement de solutions pour optimiser la recherche ainsi que les résultats de nos requêtes. On démontre ainsi que l’on peut créer nos propres connecteurs pour permettre l’indexation de contenu non-supporté nativement et on peut aussi ajouter des éléments de métadonnées par programmation lors de l’indexation de contenu pour améliorer la qualité des résultats de recherche, ce qui est l’objectif principal de tout engin de recherche.

En résumé, quoique très technique, ce livre sera un compagnon indispensable pour quiconque doit déployer et optimiser le moteur de recherche FAST dans un environnement SharePoint 2010.

Ma note: 4/5

Note – Cette revue est réalisée dans le cadre du programme O’Reilly Blogger Review Program qui offre aux bloggeurs, la possibilité de commenter des publications disponibles chez O’Reilly.

Activation des fonctionnalités liées aux métadonnées

La fonctionnalité de taxonomie et de gestion des métadonnées n’est pas toujours activée automatiquement lorsque votre collection de sites est basée sur certains modèles. Pour activer cette fonctionnalité, vous pouvez utilisez la commande STSADM suivante:

stsadm -o activatefeature -id « 73EF14B1-13A9-416b-A9B5-ECECA2B0604C » -URL <URL Collection de Site> -force

ou encore la commande PowerShell suivante:

Enable-SPFeature -id 73EF14B1-13A9-416b-A9B5-ECECA2B0604C -URL <SiteCollectionURL>

 

Diffusion de contenu multimédia avec SharePoint 2010

Dans le cadre ma session Organisation du contenu avec SharePoint 2010 livrée lors de la conférence SharePoint Summit 2012-Québec, j’ai mentionné que même si SharePoint 2010 offre certains facilités de stockage de contenu multimédia, ce n’est pas une plateforme optimisée de diffusion de contenu multimédia. En effet, chaque visualisation d’un contenu multimédia équivaut à un téléchargement de ce contenu puisque SharePoint n’offre aucune facilité d’optimisation de la diffusion de ce contenu.

Microsoft a donc publié un document intitulé Microsoft Multimedia Platform Content Manager qui explique comment une organisation peut installer une plateforme complète de diffusion optimisée de contenu multimédia. Les produits et technologies suivantes font partie de cette plateforme:

  • SharePoint 2010 – Permet d’accéder au contenu  multimédia via un site SharePoint; supporte aussi la classification (et donc la recherche) du contenu via les métadonnées
  • Silverlight 4 – Permet de consommer le contenu multimédia
  • IIS Media Services – Permet de diffuser simultanément, et de façon optimale, le contenu multimédia
  • Microsoft Expression Encoder – Permet d’encoder le contenu en divers formats optimisés pour la diffusion simultanée

Voici une figure représentant à haut niveau, l’architecture globale de la plateforme Microsoft Media Platform Content Manager

J’ai déjà expérimenté le volet IIS Media Services et les résultats sont impressionnants. Microsoft utilise un concept de Smooth Streaming qui s’adapte à la capacité de la bande passante du consommateur du contenu. De plus, le coût d’acquisition est relativement bas puisqu’à la base, tous les composants sont gratuits, y compris l’extension Media Services d’IIS. Le seul composant nécessitant une licence est le produit Microsoft Expression pour l’encodage. Pour une démonstration de la technologie IIS Media Services, veuillez visiter cette page

Tous les détails sont disponibles via cet hyperlien.